5.-Participants

Le master EMMPHID est pensé pour une ample variété de professionnels qui mènent à bout ou prétendent mener à bout leur activité professionnelle dans le milieu de la Santé Publique en cas d’urgences et de catastrophes, soit depuis le milieu opératif comme dans le milieu de la recherche. On inclut donc ici les travailleurs de situations d’urgences et catastrophes d’organismes publics et privés, le personnel des organismes et des entreprises qui travaillent dans la prévention, la réponse, la récupération, la réhabilitation et la planification des situations de catastrophes, les membres des organisations internationales, les fonctionnaires des ministères ou des bureaux gouvernementaux en relation avec la protection civiles et les urgences, le personnel des organisations non gouvernementales, chercheurs sociaux,…

Le Master offre un maximum de 30 places pour étudiants hautement qualifiés. Les candidats de tous les pays peuvent faire leur sollicitude (voir section de procédés et critères d’admission). Cependant, il existe certaines différences dans les procédés à suivre entre les candidats européens et les candidats non européens. Le Programme Erasmus Mundus considère européens les suivants:

  • Les nationaux d’un des 27 pays membres de l’Union Européenne (UE)  : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Slovaquie, Slovénie, Italie, Luxembourg, les Pays Bas, Portugal, Royaume Uni, Suède, Bulgarie, Malte, Pologne, République Chèque, Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie et Roumanie.
  • Les nationaux d’un des états de l’EEA/EFTA (Espace Économique Européen): Islande, Liechtenstein et Norvège.
  • Les étudiants qui aient vécu ou mené à bout leur activité principale (études, travail,…) durant plus de 12 mois (en comptant en arrière depuis la date limite officielle de demande de Master) pendant les cinq dernières années dans un des pays cités au préalable.

Le reste des candidats qui ne se trouve dans aucun des groupes mentionnés sera considéré candidat non-européens, y compris les candidats suisses, turcs et de la région des Balkans occidentaux (c’est à dire: Bosnie Herzégovine, Croatie, Kosovo, par résolution 1244/99, République de Macédoine, Monténégro et Serbie).

Pour pouvoir concourir au Master EMMPHID, le candidat doit remplir les conditions minimum suivantes:

  • Être titulaire d’un titre universitaire reconnu dans le milieu de la Santé, la Logistique ou la Sociologie (un minimum de 3 années d’études dans une université, un minimum de 180 crédits ou l’équivalent, en fonction de la norme du pays d’origine et de la norme européenne).
  • Les candidats qui désirent réaliser l’itinéraire de l’UCL devront en plus remplir des conditions additionnelles. Ils devront avoir suivi des études universitaires d’au moins 240 crédits ECTS, qui incluent les suivantes conditions minimum: Concepts de Base en Santé Publique et Méthodes Épidémiologiques (4-9 crédits ECTS), Introduction et principes de bases de la sociologie, psychologie ou économie sanitaire (6-10 crédits ECTS). Droit et Bio éthique (3-5 crédits ECTS), questions spécifiques des sciences de la santé et de la population (3-12 crédits ECTS), approche générale en matière de santé publique, développement de la santé et du système sanitaire (4-9 crédits), Principes de statistique (3-9 crédits ECTS), Gestion générale et financière (4-10 crédits ECTS), Santé Environnementale (4-10 crédits ECTS). Les sujets exigés et qui sont décrits peuvent être présentés dans n’importe quelle combinaison équivalente a 60 crédits ECTS. De ces derniers, jusqu’à 7 crédits ECTS peuvent être une thèse ou un travail écrit.
    •  Carte de motivation spécifiant le motif du choix de l’option désirée.
    • Photocopie double face du diplôme d’éducation secundaire et certification académique des notes obtenues pendant le dernier cours et justifié para le diplôme. Obligatoire selon la loi belge.
    • Certificat du nombre total de crédits obtenus pendant la formation et nombre total de crédits en fonction des cours finis avec succès.
  • Avoir un bon niveau d’anglais. Les candidats devront prouver qu’ils ont au moins un niveau C1 en anglais (IELTS avec un score minimum de 6,6, et un minimum de 5 points dans chaque section); TOEFL (papier) avec au moins 575 points dont 4.0 points dans la section écriture; TOEFL (IBT) avec 70 points dont au moins 17 dans chaque section). Les candidats de pays de langue anglaise devront faciliter un certificat officiel de l’université où ils auront suivi leurs études qui prouve que l’anglais est la langue enseignée, pour être évalué par la commission Académique.