1.-Consortium d’universités et coordinateurs

Consortium d’universités

L’EMMPHID est organisé selon un consortium de trois universités européennes (Karolinska Institutet, Université catholique de Louvain et l’Université d’Oviedo) en collaboration avec une trentaine de centres et institutions associés hors de l’Union Européenne. Nous passons à une brève description des universités partenaires.

Karolinska Institutet

Le Karolinska Institutet compte sur plus du 40% de la recherche médicale menée en Suède et offre la plus ample formation médicale et en sciences de la santé. Le Karolinska Institutet fût fondé en 1810 para le Roi Charles XIII comme une “académie pour l’entraînement de chirurgiens spécialisés de l’armée”. Aujourd’hui, le Karolinska Institutet est une université moderne et une des plus grandes du monde. D’après le Times Higher Education World University Rankings de 2012 Times Higher Education World University Rankings, le Karolinska Institutet serait le trente-deuxième du monde, le sixième en Europe et le premier de la région nordique. Depuis 1901, l’Assemblée du Prix Nobel du Karolinska Institutet a sélectionné les lauréats Nobel en Physiologie ou Médecine.

Environ 6000 étudiants (à temps complet) étudient des programmes complets ou des sujets en degré ou en Master au Karolinska Institutet. La recherche au Karolinska Institutet couvre Tous les champs de la médecine, depuis la recherche expérimentale de base, orientée aux patients et recherche en soins infirmiers jusqu’à la santé globale. Le Karolinska Institutet centre le 40% de la recherche académique en Suède. L’enseignement d’étudiants de premier, second cycle et recherche est fourni en grande partie par des chercheurs.

L’EMMPHID sera enseigné au Département des Sciences de la Santé Publique à la Division de Santé Globale/IHCAR. Cette division multidisciplinaire poursuit la recherche et l’éducation en collaboration avec les chercheurs en Europe, Amérique du Nord et du sud, Asie et Afrique. À travers l’expérience de la collaboration avec des partenaires globaux et des investisseurs, la division prétend être un centre de ressource au Karolinska Institutet, reconnu para sa compréhension des solutions de santé globales. Les principaux problèmes de santé visés sont : le HIV et le SIDA, la tuberculose, la malaria, la diarrhée, la pneumonie, la santé sexuelle et reproductive, la santé et le développement des adolescents, la santé infantile, l’utilisation de médicaments, les causes et conséquences des préjudices intentionnés et non-intentionnés et la différence entre ce que l’on sait et ce que l’on pratique.

Depuis 2002, la Division de Santé Globale a une équipe de chercheurs centrés sur les soins sanitaires en cas de catastrophes avec le but de contribuer à améliorer et définir l’assistance humanitaire qui suit les catastrophes, en développant des cas pour mieux prévoir l’estimation des besoins et comment concevoir de façon optimale et fournir l’aide sanitaire qui suit les catastrophes dans différents contextes. La recherche se centre sur les sujets pertinents en cas de catastrophes et inclus : l’amélioration des estimations de nécessités dans la première phase de catastrophes inattendues, la définition de l’impact de la maladie sur différentes périodes de temps après une catastrophe et de meilleures mesures de soins sanitaires en cas de catastrophes – centré sur l’utilisation d’hôpitaux de campagne étrangers et sur les méthodes chirurgicales. Les chercheurs ont de l’expérience pratique sur le champ en catastrophes et sont toujours prêts pour des missions sur place et collaborent de près avec diverses agences comme Médecins sans Frontières ou WHO.

C’est le premier et le seul centre qui gère deux bases de données internationales qui sont la source de preuves dans la prise de décisions pour les organisations telles que WHO, IPCC, UNDP, ainsi comme de nombreuses institutions académiques et politiques. La base de données de catastrophes naturelles (EM-DAT) registre systématiquement et valide les données de l’impact économique et humanitaire de toutes les catastrophes naturelles de 184 pays depuis 1900 à nos jours. Pour les conflits, l’équipe du CRED a mis en place un dépôt international d’études qui rassemble et valide les sondages épidémiologiques des communautés affectées par les conflits. Aujourd’hui il existe environ 3000 résultats de sondages dans la base de données de lieux qui manquent de résultats statistiques sur la santé.

Université catholique de Louvain

Fondée en 1425, l’Université catholique de Louvain (UCL) est une des plus anciennes universités en Europe et un membre du Groupe Coimbra qui réunit 38 universités européennes de longue réputation de standards internationaux importants. Aujourd’hui, l’UCL est une grande institution internationale d’enseignement supérieur qui comprend environ 27000 étudiants de 127 nationalités, représentant le 17% de tous les étudiants de l’UCL et 5000 membres du personnel. L’UCL est responsable de l’éducation d’un sur deux étudiants francophones en Belgique et propose des cours dans une grande variété de disciplines, avec plus de 170 Programmes de Masters, et environ 65 masters complémentaires.

Le master sera imparti au nouvel Institut de Santé et Société qui se base spécifiquement sur la recherche d’excellence. Pour comprendre la santé dans un contexte social, l’Institut va au-delà des limites de la médecine et des soins médicaux vers un plus ample secteur qui implique les dimensions sociales, économiques, culturelles et politiques avec la maladie et le bien-être. L’Institut de Santé et Société est un croisement où plusieurs aspects se rencontrent : les individus et les populations, l’analyse et l’intervention, les preuves et l’éthique. Continuellement ouvrant la connaissance et les limites des sciences de la vie, les systèmes de pensée et les technologies de l’information, l’IRSS voit la nécessité de développer des agendas innovateurs en recherche, en éducation en transformant les découvertes en pratiques pour que tout le monde puisse obtenir le droit fondamental à la santé.

Le Centre de Recherche en Épidémiologie des catastrophes (CRED), qui est basé ‘a l’IRSS, a été actif pendant plus de 35 ans dans le champ de catastrophes internationales et des conflits en matières d’études sur la santé, avec des activité de recherche et d’entraînement unissant le soulagement, la réhabilitation et le développement. Il favorise la recherche, l’entraînement, l’expertise technique en urgences humanitaires avec un intérêt spécial sur la santé publique et l’épidémiologie.

La recherche du CRED focalise sur les situations humanitaires et d’urgence avec un impact spécial sur la santé. Cela inclus tous types de catastrophes naturelles comme les tremblements de terre, inondations, tempêtes, famines et sécheresses ; et des situations comme les désordres civils et les conflits qui débouchent en déplacements massifs de populations. Bien que le centre se concentre sur les aspects de la santé et l’impact des maladies survenant des catastrophes et des urgences complexes, il entreprend aussi la recherche sur d’amples aspects des crises humanitaires comme les droits de l’homme et les lois humanitaires, les thèmes socio-économiques et écologiques, les systèmes de prévention et les nécessités spécifiques des femmes et des enfants.

C’est le premier et le seul centre qui gère deux bases de données internationales qui sont la source de preuves dans la prise de décisions pour les organisations telles que WHO, IPCC, UNDP, ainsi comme de nombreuses institutions académiques et politiques. La base de données de catastrophes naturelles (EM-DAT) registre systématiquement et valide les données de l’impact économique et humanitaire de toutes les catastrophes naturelles de 184 pays depuis 1900 à nos jours. Pour les conflits, l’équipe du CRED a mis en place un dépôt international d’études qui rassemble et valide les sondages épidémiologiques des communautés affectées par les conflits. Aujourd’hui il existe environ 3000 résultats de sondages dans la base de données de lieux qui manquent de résultats statistiques sur la santé.

L’Université d’Oviedo

L’EMMPHID sera enseigné à la Faculté de Médicine et Sciences de la Santé et le département principal de l’université sera le département de Médicine et son unité d’Urgence et Recherche en Catastrophes. Cette unité a été crée en 1995 para le Département de Médicine de l’Université d’Oviedo (Division de Médicine Préventive et Santé Publique) pour promouvoir et développer la recherche en enseignement et les activités d’appui technique en Médicine de catastrophes et Santé Publique en cas de situations catastrophiques ou les domaines proches. L’Unité se charge de la gestion de la Base de Données Nationale Espagnole et est la seule unité de recherche universitaire dans le domaine des urgences et catastrophes. L’Unité a régulièrement des programmes conjoints d’enseignement et des activités de recherche avec l’Institut de Santé Carlos III de Madrid (École Nationale Espagnole de Santé Publique et Centre national de Médicine Tropicale) et avec les Centres de Prévention et Contrôle de Maladies (CDC-NCIPC) du Département Américain de Santé et des Services Sociaux.

L’Université d’Oviedo, fondée en 1604 est une es plus anciennes institutions en Espagne et a célébré récemment son Quatre centième anniversaire. , Aujourd’hui, l’Université d’Oviedo accueille plus de 28000 étudiants et jouit d’un grand prestige grâce à ses activités de recherche et enseignement en matière d’humanités, droit, sciences sociales et ingénierie. L’Université d’Oviedo sera chargée de la coordination de l’EMMPHID.

En 2009, l’Université d’Oviedo a reçu la mention campus d’Excellence Internationale du Gouvernement espagnol. Le sceau est basé sur l’initiative “Ad Futurum”, dont les objectifs sont la promotion de l’excellence en recherche, le développement et l’innovation, avec une attention spéciale en Biomédecine et Santé, dans laquelle sont impliqués plusieurs chercheurs et professeurs du Département de Médicine. En 2012, l’Université d’Oviedo a été incluse par l’Université de Cambridge dans la liste d’universités d’excellence (The Guide to Excellence 2012 Edition. Global Education & Opportunities).

L’EMMPHID sera enseigné à la Faculté de Médicine et Sciences de la Santé et le département principal de l’université sera le département de Médicine et son unité d’Urgence et Recherche en Catastrophes. Cette unité a été crée en 1995 para le Département de Médicine de l’Université d’Oviedo (Division de Médicine Préventive et Santé Publique) pour promouvoir et développer la recherche en enseignement et les activités d’appui technique en Médicine de catastrophes et Santé Publique en cas de situations catastrophiques ou les domaines proches. L’Unité se charge de la gestion de la Base de Données Nationale Espagnole et est la seule unité de recherche universitaire dans le domaine des urgences et catastrophes. L’Unité a régulièrement des programmes conjoints d’enseignement et des activités de recherche avec l’Institut de Santé Carlos III de Madrid (École Nationale Espagnole de Santé Publique et Centre national de Médicine Tropicale) et avec les Centres de Prévention et Contrôle de Maladies (CDC-NCIPC) du Département Américain de Santé et des Services Sociaux.

Coordinateurs

Pedro Arcos | Rafael Castro  – Université d’Oviedo
Johan von Schreeb | Anneli Eriksson – Karolinska Institutet
Debby Guha Shapir | Julita Gil – Université catholique de Louvain

L’université partenaire à la charge de la coordination générale de l’EMMPHID est l’Université d’Oviedo.

Contact